Le Château de Pontarmé

Fondé au XIIe siècle, rasé en 1431, il a été reconstruit au premier quart du XVIe siècle. Depuis le 6 octobre 1986, le donjon et les douves sont inscrits à « l’Inventaire Supplémentaire des Monuments historiques »

Le château comporte plusieurs bâtiments ordonnés autour d’une cour rectangulaire.

-Deux parties présentent un intérêt archéologique et historique : la porte fortifiée à l’ouest et le logis sur toute la longueur du côté est, avec une partie comportant un étage.

-Une aile fermant la cour au nord est encore visible sur le plan de 1764, mais a disparu depuis.

-L’aile basse faisant suite à la porte fortifiée au nord et le bâtiment en retour d’équerre ne datent que du XXe siècle, quand la ferme a été retransformée en château. Au plus tard, avec la Révolution, le logis du château avait servi de bâtiment d'exploitation à la ferme que le château était de-venu depuis longtemps, et ce n'est qu'à partir de 1910 que le château est successivement reconstitué dans son apparence du XVIe siècle.

Aujourd’hui, le château de Pontarmé met à votre disposition l’ensemble de ses salons, sa cour, son domaine et tout son charme pour les mariages, réceptions privées, événements professionnels…

Vers le haut

L'église Saint-Pierre

L'église de Pontarmé se compose d'une nef accompagnée d'un unique bas-côté au nord ; d'un chœur accompagnée d'une chapelle latérale au nord uniquement, ainsi que d'une abside à pans coupés ajoutée pendant la première moitié du XVIIe siècle. L'église n'est pas voûtée, à l'exception de la chapelle latérale du chœur. Elle sert de base au clocher de deux étages, épaulé par des contreforts peu saillants. Il contient une unique cloche nommée Louise, offerte en 1781 par le prince de Condé. La seconde cloche a été perdue à la Révolution. Les fenêtres sont de formes et dimensions différentes.

La date de 1689 gravée dans le mur du chœur ne semble pas correspondre à l'année d'achèvement de l'église, bien que la rareté du décor rende son analyse difficile. Bien que le vocable de saint Pierre renvoie à des églises de fondation ancienne, et que l'église de Pontarmé ait été mentionnée dans un document de 1166, aucun élément ne paraît antérieur à la fin du XVe siècle, quand les dégâts subis pendant la guerre de Cent Ans nécessitent sans doute une reconstruction complète. Le seul élément remarquable de l'église est la fenêtre au sud du chœur, dont le remplage gothique flamboyant évoque le milieu du XVIe siècle. Le rachat de la seigneurie de Pontarmé par Anne de Montmorency donne sans doute lieu à une campagne d’embellissement de l'église. La verrière contient deux vitraux de 1525 classés « monument historique ». Le panneau de gauche représente saint Pierre, et celui de droite saint Paul, modifié en saint Simon lors d'une première restauration et rétabli en saint Paul en 1960. Tous les autres vitraux datent de la fin du XIXe siècle.

Vers le haut

Le Lavoir

A l'est du pont de la RD 1017 : C'est une plate-forme couverte par un toit en appentis et protégé par des murs au sud et à l'est. Ce lavoir bâti pendant la première moi-tié du XIXe siècle est le dernier des quatre lavoirs du village qui subsiste.

Vers le haut

Le Calvaire

A l'entrée nord du village sur la RD 1017, nous pouvons observer un groupe de crucifixion, avec le Christ sur la croix accompagné de statues de Marie et Marie-Madeleine. La plaque commémorative sur le socle du crucifix rappelle le bombar-dement de la Table Ronde (en forêt de Chantilly) en 1944, et témoigne de la gratitude des habitants pour avoir épargné le village.

 

 

Vers le haut

Le City

L’aire de jeux a été construite en 2009. Accessible à tous elle est composée de divers équipements, pour les tous petits (jeux à bascule, à grimper…) et les plus grands (terrain de hand, volley, basket, foot, parcours de « bicross » table de ping pong, boulodrome).

 

 

Vers le haut

La Mairie

La mairie a été construite en 1885, et a été financée par le Duc d’Aumale, 55000 francs or.

Actuellement, un projet de réaménagement de la place de l'Eglise et de la mairie est en cours d'étude. Les travaux devraient débuter en juillet 2016.

 

 

Vers le haut